Un Vivier de citoyens offre une vie de famille à des adultes handicapés mentaux

L’ASBL Le Vivier porte bien son nom.En 2001, l’Afrahm (Association francophone d’aide aux handicapés mentaux) reçoit un don de 75.000 euros et décide de l’affecter à la création d’une maison d’accueil. Elle trouve à Oupeye une dizaine de personnes prêtes à s’engager dans ce projet. Le cadre est fixé, pour permettre à six adultes handicapés mentaux de vivre, en autonomie encadrée, une vie communautaire à l’image d’une vie de famille.

Un des résidants résume ainsi la philosophie de ce projet : « Je suis descendu du bus avec maman. J’ai visité la maison. Elle n’était pas encore habitée. On m’a expliqué le projet. Je me suis décidé tout de suite, c’est cela que je voulais vivre : quitter mon institution pour vivre en petit groupe comme dans une famille. J’étais content de trouver de l’aide pour mes repas, mon linge. Je me voyais mal m’organiser pour faire cela après le travail. »

Pendant trois ans, les responsables analysent la viabilité du projet, travaillant l’autonomie de chacun. Il faut qu’ensemble les résidants puissent s’assumer durant les soirées et les week-ends, lorsque le personnel n’est pas là (une garde bénévole est alors assurée par GSM). Il faut qu’ils sachent se débrouiller pour se déplacer. Il faut veiller au dialogue entre les résidants, essentiel pour régler les conflits, organiser la vie communautaire, entretenir la joie de vivre.

En 2005, convaincus du grand intérêt de leur projet, ses promoteurs achètent une maison à Oupeye dans laquelle s’installent Bernard, Benoît, Christian, Philippe, Philou et Pierre.

L’équilibre budgétaire est assuré par les pensions des résidants, un crédit d’investissement et un prêt sans intérêt de la Fondation Marguerite Delacroix.

Si la recherche de fonds est toujours nécessaire pour améliorer le confort des résidants et les encadrer grâce à du personnel qualifié, Le Vivier, dont la charge annuelle s’élève à près de 10.000 euros par an, peut compter sur la solidarité de ses amis.

Les OEuvres du Soir ont également contribué à l’aménagement de la maison, pour un montant de 4.300 euros.

Nathalie Malice

Info : Le Vivier, rue Pré la Haye 36 à 4680 Oupeye – Tél 04/223.57.70 (le matin)

Cette entrée a été publiée dans Presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.